Le Blog-notes de Lolotte

...la gourmande blogtrotteuse

mardi 24 juin

Pastèque, yaourt, miel, pistaches…Verrine karpuzhi parce que la pluie ça rend zinzin!

Depuis que mon permis pour garer ma voiture sur le campus a expiré et que les étudiants sont en vacances, je la laisse pour la journée dans une rue et je marche 15 minutes pour arriver au travail. Je suis donc de plus en plus en communion avec la nature. Chaque matin, soit je m’arrête avant le stop pour laisser passer Monsieur Oiseau qui a décidé de se déplacer et traverser la rue à pattes plutôt qu’à tire d’ailes, ou j’interromps ma marche pour observer Monsieur l’Ecureuil qui gambade joyeusement près d’un ruisseau, ou bien pour assister a un feu d’artifice de lucioles lorsque je rentre à la tombée de la nuit, ou encore comme ce matin, pour assister à la course poursuite d’un rouge-gorge bien portant avec un ver dans son bec par l’oiseau-emblème de la Virgine, un cardinal rouge vif. Le cardinal est vraiment un oiseau splendide, vous ne pouvez pas le rater car on dirait une boule de feu rouge qui se déplace à toute vitesse ;-) Que c’est beau la nature…

verrine_pasteque_1

En même temps, 15 minutes ca peut aussi être long, très très long, voire interminable…Comme hier soir, en quittant le travail. Comme tous les jours, il fait un temps splendide, il fait très chaud et je sors joyeusement du bâtiment quant de gros nuages tout noirs surgissent de nulle part et qu’un gros orage et des pluies diluviennes éclatent. J’ai risqué ma vie pour revenir à ma voiture, ne pouvant m’abriter nulle part, puisqu’il n’y a que des arbres mais je n’allais pas risquer l’électrocution en ouvrant mon parapluie…Je rassemblais donc toute ma bravoure pour atteindre ma voiture, trempée jusqu’aux os, en laissant tomber mon pull dans le caniveau au passage et au point qu’étant tellement en communion avec la nature, comme au temps des premiers hommes – qui eux, avaient au moins des grottes pour s’abriter – j’ai passé 10 minutes avec un gros fou rire qui a dû intriguer bien des conducteurs tant je me sentais pitoyable. Mais que voulez-vous, j’avais l’air tellement ridicule avec mon froc trempé qu’on aurait pu me décerner non pas le prix de Miss T-shirt mouillé mais Miss cul trempé ! D’ailleurs je n’aurais jamais pensé que le lin puisse devenir si lourd lorsqu’il était tout mouillé…C’est avec les chaussures remplies d’eau et qui font flop flop, toute flétrie par l’eau et toute débraillée que je suis allée rendre ma vidéo et faire quelques courses. La honte…Si je vous dis qu’au moment de rentrer dans ma voiture, la pluie a cessé comme un fait exprès et que le soleil est revenu, vous y croyez ? Moi oui, j’ai la poisse…Que c’est cruel la nature…

Mais parce c’est bon quand même la nature et qu’elle regorge de gourmandises, voici une petite verrine express trouvée dans un magazine.

Verrine grecque Karpuzhi

verrine_pasteque_recette

(pour 1)

200 g de pastèque

1 yaourt grec 0%

1 cc de miel liquide

15 g de pistaches mondées

cannelle

Mélangez le yaourt et le miel. Disposez dans un verre. Saupoudrez de cannelle et de pistaches concassées.

Répartissez les dés ou les billes de pastèque. Saupoudrez de cannelle et parsemez de pistaches concassées.

verrine_pasteque_2

     10779960_p_2 Version_imprimable

Posté par lolotte_et_sam à 16:39 - 13. Desserts, gâteaux, gourmandises sucrées - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • donc on retient l'astuce au passage : le lin sous la pluie c'est moyen!!!merci lolotte...je vois que murphy s'acharne!!!vends les droits de tes aventures à hollywoood sait-on jamais!!!
    bon ben moi pastèque pistaches yaourt grec,je te dévorerais ça en moins de temps qu'il faut à des nuages noirs pour arriver au dessus de ta tête,ça pour sûr!!!

    Posté par newblogcaro, mardi 24 juin à 16:57
  • En grande scientifique tu aurais du te méfier des lois statistiques probabilistes : cardinal pourchassant un rouge-gorge le matin-même + pantalon en lin + voiture à 15 minutes de marche = signe annonciateur de pluie diluvienne, il manque juste le brushing ou la permanente faite la vieille chez le coiffeur et ce sera du 99% de probabilité !
    Bises
    Math

    Posté par math, mardi 24 juin à 17:48
  • Ca doit etre un delice de fraicheur et j'en aurais bien besoin,il fait chaud ici ...

    Posté par Muriel, mardi 24 juin à 17:49
  • coucou

    mort de rire ton histoire!!
    et ta verrine !!ca a l'air monstrueusement bon!!!je meure!!!!!!!!!!!!!!en plus la je commence a avoir faim!!
    de cette chaleur je la ferai bien pour se soir,mais le frigo est vide!vive les courses demain !
    bisous

    Posté par lia022, mardi 24 juin à 18:09
  • Ah oui, c'est le genre de coup qui m'arrive régulièrement, notamment lorsqu'il grêle.. Si, si, la dernière fois, la grêle s'est arrêtée juste quand j'ai passé la porte de ma maison. m'enfin, tu as raison d'en rire !
    Et ta p'tite verrine me semble bien fameuse !
    Bizz

    Posté par aurelvelvet, mardi 24 juin à 19:10
  • Des verrines extras! De quoi donner la pêche! Après le temps qu'on a eu, je sais de quoi tu parles lorsque tu évoques l'effet de la pluie sur notre "mood" ;-P!!!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, mardi 24 juin à 19:34
  • J'aime beaucoup te lire ! par contre je suis très jalouse de tes photos ;-p, cette recette a fait languir mon homme !

    Posté par Elsa, mardi 24 juin à 19:46
  • Ah il te fallait au moins cette jolie petite verrine pour te réconforter de ta mésaventure......vite oubliée je suis certaine !!!!
    A bientôt

    Posté par Sandrine, mardi 24 juin à 21:26
  • Pour te réconforter un peu, ici aussi à Montréal le temps est généralment pluvieux ces jours-ci et de plus lourd et humide.
    Ta verrine, remonte bien le morale
    La pastèque je la mange toujours nature, mais je vois qu'elle est si présentable sous forme de verrine et en plus tous les ingrédients qui la voisine sont dans mes goûts.

    Posté par awoz, mardi 24 juin à 22:19
  • miam il y a tout ce qu'il faut des parfums, de la fraicheur,du croquant y'a bon!!!

    Posté par gourmande bleue, mardi 24 juin à 22:25
  • Je trouvais le début très lyrique et quelque peu inhabituel... comme tu nous as habitués aux récits pimentés et épiques, je me suis dis que tu changeais de registre !
    Heureusement que l'orage a inversé les choses ... ;o)
    J'ai connu aussi les flocs flocs des chaussures trempées en voulant un jour de très grosse pluie éviter un passage un peu inondé pour en choisir un autre bien pire ... Je me suis maudite et moi, je n'ai point ri du tout ...
    Photo et recette m'agréent plus que la pluie. Tiens, j'essaierai bien avec un peu de feta en plus pour un mélange salé-sucré ... Une envie nocturne un peu bizarre ????

    Posté par Annellénor, mardi 24 juin à 23:00
  • L'ouverture bucolique du billet a vite tourné à l'orage...tu as malgré tout besoin de fraîcheur et ses verrines remplissent cette mission à merveille!

    Posté par mayacook, mercredi 25 juin à 08:08
  • Un dessert bien frais ! Ton aventure fait penser aux dessins animés où le nuage de pluie te poursuit !

    Posté par Flo, mercredi 25 juin à 09:21
  • Je suis bien contente d'habiter juste en face de mon boulot pour le coup... Bon! pour la communion avec la nature, je repasserai...
    Ta recette est bien tentante. J'ai jamais osé la pastèque. Question de quantité. Même avec 1/2, j'en aurais pour la semaine...

    Posté par Trottinette, mercredi 25 juin à 11:00
  • extra, cette recette! C'est noté!
    Et ton aventure mouillée me rappelle qu'avant de l'avoir vécu moi aussi, je n'avais pas compris, j'avais refusé d'y croire : dans un roman de Patricia Cornwell, L'héroïne Kay Scarpetta se détrempait entièrement le bras rien que le temps de passer son badge par la fenêtre de sa voiture pour ouvrir la barrière du parking...
    Et ben si c'est possible! lol! Ya qu'à voir la taille des bouches d'agoût au bord des trottoirs (quand on trouve un trottoir lol!)
    Bises
    Cath

    Posté par lacath, mercredi 25 juin à 12:57
  • Je vois ça d'ici!!!!! Il m'est arrivée qqc de semblable ce matin...
    Je sors avec mon vélo pour aller au bureau et c'est exactement à ce moment là qu'un orage éclate.... je suis arrivée le pantalon trempée au bureau... Là, ça va.. c'est sec!
    Je te prends ta verrine qui est une belle consolation!

    Posté par Clairechen, mercredi 25 juin à 13:43
  • La nature une sacrée vacherie! pour le nom anglais de lalot clique sur le lien indiqué dans mon blog, ce renseignement y est

    Posté par Diane, mercredi 25 juin à 14:00
  • Je n'ai pas l'habitude de manger de la pastèque comme je te le disais mais cette verrine me parait un excellent moyen de changer ça!

    Posté par Eol, mercredi 25 juin à 21:09
  • Très original et moi qui adore la pastèque je me régal rien qu'en regardant ces belles photos

    Posté par noufi, mercredi 25 juin à 22:38
  • Et encore, tu aurais pu avoir un pantalon en lin Blanc ! Là c'était Miss cul mouillé et transparent )) J'adore ta verrine !

    Posté par Ana, jeudi 26 juin à 00:26
  • Déjà, le titre m'a interpellé....
    et si c'est Grec ou à la Grecque, c'est pour moi.

    Posté par Nuage de lait, vendredi 27 juin à 21:48
  • je n'aurais pas dû m'absenter si longtemps (inventaire+soldes=trop de boulot !). dis donc, qu'est ce que tu es productive... pastèque, j'adore, quoi qu'un peu fade... mais préparée de la sorte ça doit être terriblement bon !!
    bises
    ps : petit hommage pour toi chez moi aujourd'hui... chez Over, n'oublies pas !!!

    Posté par sandrine, samedi 28 juin à 13:30
  • ah! c'est tellement beau la nature Belle idée pour servir le melon d'eau, j'essaie en version toute crue ( c'est-à-dire avec un yaourt de noix)bientôt et j'en redonne des nouvelles.

    Posté par Julie, mardi 01 juillet à 18:54
  • Ooo ça me rappelle mes vacances cette belle verrine !

    Posté par chouya, dimanche 06 juillet à 21:27
  • il y a plein d'idées utiles

    Posté par SandraParis, lundi 18 mai à 22:14

Poster un commentaire